Bureau d'Etudes en Acoustique & Vibrations

Ouvrages d’arts ferroviaires à poutres en Béton Précontraint

Estacades et Sauts de mouton (LGV SEA)

  • Estacade de la folie

  • Passage de la rame TGV d essais

  • Estacade de la couronne

  • Un vélocimètre prenant le soleil

  • AVLS en action...

  • Mesures vibratoires

  • Passage TGV d essais

Référence
VI2032

Client

CERIB (Centre d’Etudes et de Recherches de l’Industrie du Béton)

Objet du projet

Mesures dynamiques pour la caractérisation d’ouvrages PRAD : comportement modal à vide et sous circulations ferroviaires.

Projet réalisé dans la cadre de la construction de la ligne à grande vitesse LGV SEA (Sud Europe Atlantique) mesurant 302 kilomètres, et mise en service le 2 juillet 2017.

Année de réalisation
2016-2017

Missions réalisées par AVLS

Réalisation de campagnes d’essais dynamiques sur des ouvrages à poutres PRAD (Poutres préfabriquées en béton précontraint) de la Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique (LGV SEA).

Les essais ont été réalisés sur ouvrages à vide (Analyse Modale Expérimentale) et sous chargements réels au cours des essais de montée en vitesse des rames TGV. Au total, 3 ouvrages distincts ont été instrumentés : 2 estacades et 1 saut de mouton entre Poitiers et Angoulême.

Technicité et complexité du projet
  • Phase 1 : Essais à vide

Une analyse modale expérimentale (AME) a été réalisée sur des ouvrages PRAD avec des portées de 15m à 30m. Ces mesures ont nécessité le déploiement d’une station de mesures 48 voies.

Cette AME a permis l’identification des fréquences propres, déformées modales et des amortissements modaux à l’aide d’une méthode « Curve fit ».

  • Phase 2 – Essais en circulations

Ces mesures ont été réalisées dans le cadre des essais de montée en vitesse des TGV. La fenêtre temporelle d’instrumentation et d’enregistrement était très restreinte.

L’identification de l’amortissement des premiers modes excités a été menée à partir des signaux de décroissance temporelle après passage des convois ferroviaires.

Les résultats obtenus ont permis au CERIB de disposer d’une base de données de fréquences et d’amortissements associés à ce type d’ouvrages.